Ch 14 Matthew

Matthew 14

14:1 À l'époque, Hérode le tétrarque a entendu les nouvelles au sujet de Jésus.
14:2 Et il dit à ses serviteurs: «C'est Jean-Baptiste. Il est ressuscité d'entre les morts, et c'est pourquoi les miracles sont à l'œuvre en lui « .
14:3 Car Hérode avait appréhendé John, et le lièrent, et le mettre en prison, à cause de Herodias, la femme de son frère.
14:4 Jean lui a dit, « Il est pas permis de vous avoir. »
14:5 Et bien qu'il voulait le tuer, il craignait le peuple, parce qu'ils le tenaient pour un prophète.
14:6 Alors, sur l'anniversaire d'Hérode, la fille d'Hérodias dansa au milieu, et il plut à Hérode.
14:7 Et il promit avec serment de lui donner ce qu'elle demanderait de lui.
14:8 Mais, ayant été informé par sa mère, dit-elle, « Donne-moi ici, sur un plateau, la tête de Jean-Baptiste « .
14:9 Et le roi a été profondément attristé. Mais à cause de son serment, et à cause de ceux qui étaient assis à table avec lui, il a ordonné qu'il soit donné.
14:10 Et il envoya décapiter Jean dans la prison.
14:11 Et sa tête fut apportée sur un plateau, et il a été donné à la fille, et elle la porta à sa mère.
14:12 Et ses disciples approchés et ont pris le corps, et ils l'ensevelirent. et d'arriver, ils ont rapporté à Jésus.
14:13 Quand Jésus avait entendu, il se retira de là en bateau, dans un lieu désert lui-même. Et quand les foules avaient entendu parler, ils le suivirent à pied des villes.
14:14 Et sortir, il vit une grande foule, et il eut pitié d'eux, et il guérit les malades.
14:15 Et quand le soir était arrivé, ses disciples l'ont approché, disant: "Ce lieu est désert, et l'heure est maintenant passée. Rejeter les foules, de sorte que, en allant dans les villes, ils peuvent acheter de la nourriture pour eux-mêmes ".
14:16 Mais Jésus leur dit:: "Ils ont pas besoin d'aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger ».
14:17 Ils lui répondirent:, "Nous avons rien ici, sauf cinq pains et deux poissons ".
14:18 Il leur dit:, "Apportez-les-moi."
14:19 Et quand il avait ordonné à la foule de s'asseoir sur l'herbe, il prit les cinq pains et les deux poissons, et regardant vers le ciel, il bénit et rompit et donna le pain aux disciples, puis les disciples aux foules.
14:20 Et ils ont tous mangèrent et furent rassasiés. Et ils ont pris les restes: douze paniers pleins de morceaux.
14:21 Maintenant, le nombre de ceux qui ont mangé cinq mille hommes, sans compter les femmes et les enfants.
14:22 Et Jésus obligea rapidement ses disciples à monter dans la barque, et de le précéder dans la traversée de la mer, pendant qu'il renverrait les foules.
14:23 Et après avoir rejeté la multitude, il est monté seul sur une montagne pour prier. Et quand le soir est arrivé, il était là seul.
14:24 Mais au milieu de la mer, le bateau a été ballotté par les vagues. Car le vent était contre eux.
14:25 Alors, A la quatrième veille de la nuit, il est venu pour les, marchant sur la mer.
14:26 Et le voyant marcher sur la mer, ils ont été perturbés, disant: «Ce doit être une apparition." Et ils crièrent, à cause de la peur.
14:27 Et immédiatement, Jésus leur parla, disant: « Ayez la foi. C'est moi. N'ai pas peur."
14:28 Alors Pierre a répondu en disant, «Seigneur, si elle est vous, ordre me viens à vous sur les eaux « .
14:29 Et il dit:, « Venez. » Et Pierre, descendant du bateau, marché sur l'eau, pour aller à Jésus.
14:30 Pourtant, vraiment, voyant que le vent était fort, il avait peur. Et comme il a commencé à couler, il cria, disant: «Seigneur, sauve-moi."
14:31 Aussitôt Jésus tendit la main et le saisit. Et il lui dit:, « O peu dans la foi, pourquoi as-tu douté?"
14:32 Et quand ils furent montés dans la barque, le vent a cessé.
14:33 Ceux qui étaient dans la barque se approcha et lui adoraient, disant: "Vraiment, tu es le Fils de Dieu « .
14:34 Et après avoir traversé la mer, ils sont arrivés dans le pays de Génésareth.
14:35 Et quand les hommes de cet endroit l'avaient reconnu, ils ont envoyé dans toute cette région, et on lui amena tous ceux qui avaient maladies.
14:36 Et ils lui ont adressé une pétition, afin qu'ils puissent toucher même le bord de son vêtement. Et autant que touchaient étaient sauvés tout.